L’identification

Selon la légende, Oedipe avait épousé sans le savoir sa mère Jocaste et tué son père Laîos. Lorsqu’il l’apprend, se sentent coupable, il se crève les yeux pour se punir, et s’enfuit de Thebes, guidé par sa fille Antigone. En transportant cela en psychologie, on donne le nom de complexe d’ Odipe à tout désir incestueux de l’enfant à l’égard du parent de sexe opposé. Selon moi. Ce fameux complexe d’Oedipe dont on a fait autre fois tant de cas, ne semble pas avoir le caractère aussi dramatique ni aussi universel qu’on a bien voulu lui donner. En effet je peux bien aujourd’hui très bien expliquer l’immaturité affective, sans pour autant faire intervenir un Oedipe non résolu. Le père s’interpose entre la mère et l’enfant, coupant ainsi une seconde fois le cordon ombilical. Il permet ainsi à l’enfant de se détacher peu à peu de la mère. C’est un peu comme s’il disait à celle-ci  » Tu ne réintégereras pas ton produit  » et à l’enfant  » Tu ne retourneras pas dans le ventre de ta mère  » . Pareille situation est salutaire car elle provoque norma la maturation affective de l’enfant. Il n’est plus dépendant de la mère pour sa sécurité affective et pourra plus tard s’attacher  d’autres personnes.
Pour ce créer une personnalité, l’enfant à besoin de modèles, de personnes auxquelles il puisse s’identifier et qui seront un peu pour lui comme une image dut but à atteindre. En ce sens, le père pour le garçon et la mère pour la fille, vont constituer pour l’enfant, l’exemple de la virilité ou de la féminité. Cela se remarque très facilement chez le garçon, qui admire son père et veut faire plus tard « comme papa « . Bien sûr. Si le père est trop mou ou dictatorial, l’identification n’auras pas lieu. Mais comme tout enfant réclame un guide à imiter, l’identification s’opérera sur une autre personne. Ce sera un personnage célèbre( chanteur, artiste de cinéma, champion sportif ect… ) ou plus simplement sur une personne de son entourage ( camarade, oncle, maître d’école ect… ).
La mère doit particulièrement être prévenue de ce processus d’identification afin d’éviter que son garçon s’identifie à elle. Une telle identification serait dangereuse, car elle pourrait conduire son enfant à condamner sa propre virilité. Cela arrive parfois quand le père est eu dessous de tout et donne à son fils une image négative de la masculinité. Voilà qui explique souvent un comportement homosexuel observé chez l’homme adulte. De même manière, de mauvaises relations mère et fille peuvent entraîner une homosexualité féminine.
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.