La musique, une invention des oiseaux

Ce ne sont pas les êtres humains qui ont inventé celles qu’aujourdhui nous appelons compositions musicales. Nous pouvons nous en rendre compte en écoutant, les exécutions des oiseaux, nombre desquels sont de vrais musiciens en excluant les merles qui répetent toujours les memes notes jusqu’à nous en abrutir. Même le chant  du pinson  est une phrase avec peu  de répliques et
variations. Mais si quelqu’un prend la peine  de lui donner des leçons le pinson finit par apprendre et chanter même de façon touchante. Souvent l’homme en a pprofité : non seulement il l’a emprisonné, mais il l’a aussi aveuglé car ce pauvre, dans sa détresse puisse émettre des plus beaux sons. Chez nous personne ne le fait plus, grâce aux lois qui protègent les animaux et qui parfois fonctionnent, mais en EXTREME ORIENT celà arrive encore. Savez-vous que le canari est considéré le Pavarotti des oiseaux? Naturellement il y a eu beaucoup de polémiques  parmi les
connaisseurs. Un tel  » disait le canari  » tandis qu’un tel autre s’obstinait a préférer le rossignol. Mais en pensant aux chansons napolitaines ,l’animaliste Danilo Mainardi optait pour le joyeux “canaria”. Le rossignol par contre est un vrai compositeur. On dit que  pendant qu’il défend son territoire “il en chante aussi les beautés” et peut-être lorsqu’il courtise sa dame, il lui dédie de splendides sérénades. Selon Rèmy  Chauvin, fameux biologue et naturaliste français qui appartient désormais à l’Au-Delà, il fait sûrement de l’art pur, comme  démontre l’histoire que le scientifique racontait dans l’un de ses livres. La voici :  en 1962 l’ hongrois Szòke eut l’idée géniale de faire tourner au ralentit les enregistrements des chants de quelques grives et surtout des rossignols. A Szòke la “cadence” des oiseaux donnait l’impression d’être accélérée, de ne pas procéder  avec le même rythme que le nôtre comme une bobine faite tourner à trop grande vitesse. Ainsi il a essayé de tourner au ralentit les enregistrements de quelques unes de leurs “ chansons ”et il a découvert une chose incroyable : ces musiques devenaient immédiatement des compositions semblables-soit en beauté mélodique qu’en fantaisie rythmique- à nos compositions les plus célèbres. Beethoven déjà dans sa Symphonie Pastorale (employée en outre par Walt Disney dans  » Fantaisie » ) et Olivier Messiaen s’étaient inspirés aux paiements des oiseaux, mais cette fois-ci c’était différent:c’était comme déchiffrer un message secret.
Rèmy Chauvin a voulu faire une contre épreuve, Il a prié une amie musicologue d’écouter un des enregistrements au ralenti fait par Szòke, sans qu’il lui en explique le sujet. A la fin elle en fut très touchée et dit que l’oeuvre était magnifique,mais qu’elle ne parvenait pas à en identifier l’auteur et qu’elle ne comprenait  pas avec quel instrument elle avait été exécutée. Elle ajouta, qu’elle aurait aimé l’entendre jouer par une flûte. Nous ne savons pas si ce désir a été exaucé. Les anciens, comme sûrement vous savez, attribuaient une origine divine à la musique, mais aujourd’hui nous n’avons plus aucun doute : elle a été inventée par les oiseaux. Mirella Delfini

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.