Les Archétypes

Qu’est-ce qu’un archétype? En psychologie, on appelle archétype une puissante émotion qui est condensée dans l’inconscient collectif à partir de l’expérience éternelle de l’homme. Pour s’exprimer extérieurement, il revêt la forme de symboles. Je vais passer brièvement en revue les grands symboles qui jalonnent l’épopée humaine.

Les symboles du père – l’idée d’un être tout puissant, fort et glorieux, pouvant à la fois montrer le chemin et nous punir en cas de faute, se trouve implantée dans chaque esprit. À partir de cet archétype du Père, se sont élaborés de nombreux symboles : le soleil, le ciel, la lumière, le feu, la foudre etc… Lorsque évoqué ces choses, les hommes éprouvent tous des sentiments identiques ( force et puissance ) . Le rôle du Père est donc un rôle difficile à tenir, car inconsciemment l’enfant désire que son père soit a la mesure de ce puissance archétype. Il le veut puissant, glorieux et invincible.Si le Père n’est pas aussi brillant que l’exige l’enfant, celui-ci sera profondément déçu et pourra même manifester des troubles psychologiques.

Les symboles de la mère – l’archétype de la Mère est au moins aussi puissant que celui du Père. Elle sera symbolisée par tout ce qui porte la vie, nourrit ou protège: la terre, les eaux (lac, mer), les grottes, les arbres fruitiers, la forêt etc. La mère devra correspondre aux yeux de son enfant à cette image qui lui vient de l’inconscient collectif. Il faut qu’elle soit accueillante, sans réserve aimante. Si l’enfant fait une mauvaise expérience de ce qu’est la mère, il éprouvera du même coup de la méfiance envers la Grande Mère Universelle (la Nature) et aura peur à la fois de la vie et de la mort.

Les symboles du Phallus – le phallus avant d’être un symbole sexuel est avant tout un symbole de vie. À travers lui il faut comprendre que c’est la vie elle-même qui est honorée, car la vie ne serait pas possible sans le phallus. Puisque la sexualité est avant tout un acte de vie, donc un acte sacré, on comprend mieux le phallus à pu bénéficier d’un culte aussi universel. Dans les arts et dans les rêves, le phallus est souvent représenté par des formes érigées : arbre, colonne, lance, épée etc…

Archétypes et religions – les religions ne sont pas fondées sur la précision historique, mais sur des réalités d’ordre symbolique. Leur vérité est d’un autre niveau. Leurs racines sont profondément ancrées dans le psychisme humain. Or, le psychisme est changeant, l’intellect se modifie constamment selon le lieu, selon l’époque. Mais la Vérité profonde du mythe, elle, est immuable. C’est pourquoi nous retrouverons, dans les religions, les grands Archétypes exprimés sous une forme différente: le Père Céleste, la Mère Terrestre et le fils forment la Triade Divine. Le Soleil, Râ, Zeus, Jupiter, Allah représentent le Principe Créateur actif. La lune, la terre, la nature, la nourrice. Krishna, Horus, Bouddha, Mahomet, Jésus représentent la Vibration Créatrice, la création.

Les symboles négatifs de évolution – À ces grands archétypes, je peux encore ajouter le diable, représenté mi-homme mi-bête qui est aussi le Satyre, le dieu Pan, le Tentateur: il symbolise le mal, le négatif indispensable à toute forme évolutive. Car, c’est une nouvelle forme de vie né entre le Positif et le Négatif. À propos de symboles négatifs, ajoutons la Mort, appelée aussi la Faucheuse, et Kali, (dans sa forme destructrice).

 Le contact – Pour avoir accès à l’inconscient et participer consciemment à ses symboles profonds, Il est nécessaire d’avoir tout d’abord nettoyer celui-ci personnellement de tous les complexes qui peuvent le souiller. Il est évident, par exemple, qu’il nous est impossible d’entrer en contact avec l’archétype du père, si l’on a dans notre inconscient personnel une image négative de celui-ci. Lorsqu’on accède enfin à l’inconscient, de grands rêves nocturne font leur apparition. Ces grands rêves constituent des expériences intérieures d’une force inouïe. Ils provoquent souvent une transformation profonde de la vie du rêveur. En méditant sur les grands symboles qu’ils contiennent ces rêves nous permettent d’agir en harmonie avec les tréfonds de notre nature, la nature humaine. Le sentiment que l’on épreuve lorsqu’on touche à un archétype est un sentiment de saisissement: ces archétypes sont alors vécu pleinement et émotivement et font regretter d’avoir été privé si longtemps d’une telle richesse intérieures.

En écrivant ces archétypes, je m’adresse à tous. Ils doivent parler au coeur de l’être le plus simple, tout comme ils doivent résonner dans l’esprit de l’être le plus évolué, c’est pourquoi leur représentation est généralement anthropomorphe. Dr. Adam Buapua   www.monpourquoi.com

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.