L’immigration

Monpourquoi développe la conférence ténue du 16 novembre au 18 à l’institut Suisse de Rome, thème l’immigration, dans ces lignes je vais  donné mon point de vue sur ce thème aussi houleux dont toutes les nations en parlent. Le premier jour l’institut Suisse de Rome avait organisé au ciné Trevi deux films,  le premier, Waalo Fendo, de monsieur Mohammed Soudani, algérien résident en Suisse, et le deuxième, Willkommen in de Schweiz, de Sabine Gisiger. Ces deux  film étaient pour montrer un peu de la réalité de l’eldorado tant voulu qui se transforme en cauchemar, surtout le deuxième film qui a attiré tout mon attention de voir comment un peuple souverain, a le dernier mot, d’aller sensibiliser la population à récolter les fonds pour payer à l’Etat Suisse pour que les réfugiés ne viennent pas cohabiter avec eux sur leur terre. Donc « NON » aux réfugiés ici. Combien faut-il pour les mettres ailleurs? Etonner de voir une grande mobilisation de récolte de font pour empêché cette cohabitation, ailleurs, pas ici, hallucinant non? Le but principal de ces films étaient pour que chacun de nous donnes son point de vue aux débats qui allaient suivre: invités monsieur l’ambassadeur Suisse en Italie, monsieur l’ambassadeur Suisse au près du Saint-Siège-Vatican, Leoluca Orlando maire de Palermo, Alain Edouard Traoré ex ministre de Burkina Faso et tant autres. Je vais essayé d’entrée dans les arcanes de ce mystère sur les questions non posées, les réponses non répondus, donc je vais mettre à la lumière les questions tabous qui se disent en coulisses.

Qui sont ces immigrés qui viennent envahir les territoires occidentaux? Ses sont les hommes, les femmes et les enfants ordinaires qui quittent leur terre pour trouver une vie meilleure ailleurs.   Pourquoi quitte-t-Ils leur terre abandonnant les tiens pour aller si loin? On ne quitte pas chez soit pour aller vivre ailleurs par plaisir, ces gens se sont trouvés le jour au lendemains sans motif valable contraint de partir car leur territoire à été vendus aux multinationales, car leur terre possède les produits qu’ils cherchent. La plupart sont victimes de la dictature imposée par les dirigeants de leur pays qui collaborent avec ces multinationales. Pourquoi choisissant-ils cette voie de tous les risques? Depuis belle lurette les visas ne sont plus donner aux hommes est aux femmes ordinaires. Il faudrait être riche et prouver les moyens financiers pour obtenir un visa les gens ordinaires n’ont pas les moyens pour remplir toutes ces conditions. Alors vous pensez que les conditions appliquées pour obtenir les visas c’est ce qui fait que ces personnes trouves d’autres moyens de voyager? Oui absolument, ils n’ont pas d’autres alternatives. D’où proviennent-ils ces gens? Dans des pays de tiers monde confondues. Quel est le but de ce voyage à haut risque de perdre la vie? Les télévisions montrent les images comment les autres vivent mieux quelque part dans le monde – comme on dit qui ne risque rien n’a rien, aussi le ras-le-bol de se trouver abandonnées à eux-mêmes sans l’assistance aux  besoins primaires. Est-ce que la destination peut changé les choses? D’abord tout se joue dans la tête: j’ai trois réponses à donner à la question. Dans  les groupes de voyageurs il y a trois catégories d’individus: il y a la catégorie de faibles, comme les femmes seules et les enfants, surtout les enfants non accompagnés sont les proies faciles et vulnérables, pas d’espoirs dans leur pays de naissance, l’enfance voler en tout sens. Pas de travail pour ces mamans selibataires, pas des frais scolaires ni les soins médicaux pour les enfants, de surcroit sans même l’eau potable ni quoi se nourrir. Quand aux mineurs non accompagnés, ces adolescents se trouvent confronté à des sévices que vous ne pouvez pas imaginer; cette catégorie est facile à intégrer, une fois dans le pays d’accueil, il est probable de voir un résultat probant. Comment parviennent-t-Ils à payer tout les frais pour arriver à la destination? Mystère.

Deuxièmes catégories. Il y a les jeunes filles et les jeunes garçons: l’objectif « partir pour mettre fin à la misère, advienne que pourra, nous allons pour pouvoir arriver à aider nos familles, car ici rien n’ iras ». Là il y a un grand problème: les parcourts pour arriver. Les filles sont contraintes à faire la prostitution pour accumuler le montant du voyage, il y a ceux qui trouvent des soi-disant sponsors en réalité sont des « proccenette » qui leurs garantissent le paiement de frais pour le rembourser après avec intérêt exagéré, et comment? Par le biais de la continuité de la prostitution cette fois en Europe. Je ne veux pas parler de ce sujet  pour le moment, je vais publier un article avec les preuves à l’appui sur ça, selon des témoignages accueilli par des victimes de cette barbarie. Quant aux garçons: c’est l’esclavage vendus de gauche à droite. La troisième catégories c’est les rancuniers former pour faire payer aux occidentaux: selon cette catégorie c’est l’homme occidental qui est la source de leurs malheurs, « alors il faut le faire payer ». Comme le cas de l’attaque en Allemagne, le protagoniste c’est un passeur qui est passé par l’Italie. La suite nous la connaissons.

Et si la destination ne sera pas comme prévu quoi faire dans ce cas? La question la plus difficile qu’un immigrés de fortune ne peut répondre, car, il se trouve confronté à lui-même. L’eldorado c’est pas le cas, quoi faire! Derrière lui il y a l’espoir de toute une famille, un clan peut-être, le poids est énorme sur les épaules, c’est ce que nous avons vue dans le film comment la mort s’est suivie. Marche arrière sera-t-il une solution possible? Non il y a une grande honte pour la personne et sa famille, mieux vaut mourir plutôt que rentré au bercail main bredouille. Quel genre d’immigration traverse-t-il la mer pour atteindre l’occident? Sont ils tous des réfugiés politique? Non ils ne sont pas tous réfugiés politiques, car il y a trois critères pour entrer en matière pour qu’ont soit reconnu comme réfugié politique. Être persécuter personnellement pour la raison: 1) sa race, 2) sa religion, et 3) pour la raison politique, là il faut être toi même l’acteur être persécuter personnellement et montrer des preuves. Ceux qui viennent ici sont des gens ordinaires délaissés par les gouvernements de leurs pays, ils manquent le toit où dormir, l’eau à boir, les soins médicaux, à vrai dire, ces gens manquent les soins primaires que peut avoir tout être humain, dans leurs pays les ministres de santé se soignent à l’étranger, le ministres de régie des eaux boit de l’eau importée, le ministre de l’énergie utilise un groupe électrogène ect. etc. Comment on peut espérer  la prospérité? Dans les pays de provenance existe-t-il des Etats derrières eux? Oui ils proviennent dans beaucoup des pays différents, parmi ces pays il y a l’abondance des ressources minières qui font vivres les pays développés. Les acteurs politiques sont des irresponsable, ces sont des marionnettes manipulés par les occidentaux, et les américains, depuis 60 ans d’indépendance, il n’y a même pas le progrès dans l’agriculture, ils font la volonté des américains et des occidentaux plutôt que la volonté de leur peuple. Les populations sont abandonnées à eux-mêmes. Ils appliquent la dictature des arrestations arbitraires, les tueries sommaires, des violations de droits de l’homme, les violes des mineurs sont monnaie courantes, tous celà avec tout impunité. L’intégration est-il possible? À une certaine catégorie oui, mais pour ceux qui ont plus de 20 ans, il est difficile a cause de devoirs à accomplir, dans des familles restent derrière, prendre en charge tout un clan avec un salaire précaire, je parle du salaire mais il faudrait commencé par travailler, trouver un emploi c’est pas évident, surtout sans qualification. Qui sont vraiment les vrais agresseurs de ces immigrés? C’est leurs gouvernements qui ne se soucie pas de leurs populations, pour eux c’est mieux qu’ils partent pour s’occuper de leurs familles restent au pays. Les gouvernements locales sont des racailles et des sadiques, ils ne font que remplir leurs comptes en banque, à l’étranger les soucies de peuples ne les intéressant pas. On parle de l’immigration des africains: on ne parle pas de l’immigration des américains et des occidentaux qui vont en Afrique pourquoi? Eux ils ont les bons passeports, ils ont droit d’aller où ils veulent, quand ils veulent, surtout de faire ce qu’ils veulent dans des pays des autres. Ils vont en Afrique piller les matières premières, c’est pas un problème. Ils s’enrichissent avec les minerais africains, les autochtones ne peuvent pas profiter de leurs richesses, c’est pas un problème. Nuit et jour ils inventent les documents rien que pour mettre à genoux l’homme noir, ils sont autorisés. L’africain n’a pas besoin de l’aide ni de s’immigrés, il a besoin seulement de la paix et de la collaboration système « tu me donnes le stylo moi je te donne le cahier ».

 

Comment mettre fin à ce phénomène migratoire? Est-il possible? Je vais répondre cette question avec toute franchise. Comme je viens de le dire tout les pays d’Afrique, les presidents qui y gouvernent sont des marionnettes trier par les décideurs de ce monde, les américains et les européens: ces eux qui décident qui va gouverner tel ou tel pays, pour etre choisi ils faut avoir la qualité très haute d’un idiot pour arriver à faire exactement ce qu’ils te disent. Les occidentaux et les américains ne voyant que leur intérêt, ils fabriquent les armes qu’ils n’utilisant pas, ils vendent ces armes à leurs marionnettes, ils provoquent des guerres ethniques et des guérillas dans le monde. Avec les armes les marionnettes deviennent puissants, ils appliquent la dictature qui ose haussé le ton, il est assassiné, ils ne s’occupent que de leur ventre, ils ont un passeport diplomatique: leurs enfants sont ailleurs. Les africains maintenant ne sont plus dupe, toutes ces choses sont déjà à la lumière du jour, tout africains a compris que la colonisation ne pas fini, mais a changé la forme, il y a un seul moyen de l’arrêter: « le soulèvement populaire ». Avec ça toutes les institutions vont tombé, ni americain ni européens ne viendra plus jamais faire la loi en Afrique. Car tous les contrats signer par les gouvernements précédents de fumiers n’existeront plus et l’immigration va finir. Les africains doivent agir comme les Suisses qui ont eux le dernier mot, c’est ça être peuple souverain. Bravo à ce peuple qui sait dire « NON » à l’oppresseur, encore une fois bravo: vous êtes un exemple à suivre. Dans cette série de questions Monpourquoi a essayé de répondre pour ne pas chercher de passer quatre chemins, car la vraie question nous le savons tous.

Dott. Adam Buapua

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.